Conversation avec Gabby

Par Juin 28, 2016Actualités RErights

Nous avons discuté avec l’une de nos Héros Hi-Tech, Gabby Frost, au sujet de son travail, la technologie et les droits. Lisez pour en savoir plus sur Gabby et ce qu'elle a à dire!

Buddy Project a parrainé plus de 100,000 'Buddies' (potes)! C’est une grande réussite. Peux-tu nous raconter un peu ce qui t'a inspiré pour lancer le Buddy Project, et comment tu as démarré cette initiative?
Ce qui m'a inspirée pour créer Buddy Project ce sont des amis, de l’école et sur Twitter, qui ont eu des problèmes de santé mentale, tels que la dépression, l'anxiété, la dépendance à l’automutilation, et des pensées suicidaires. Ces amis m’ont toujours dit combien ils appréciaient mon amitié qui leur a permis de ne pas baisser les bras et les a aidés à se battre. Je n'ai jamais oublié ça, et c'est ce qui m'a poussée à créer Buddy project. Une nuit alors que j’étais sur Twitter, Il y avait 3 filles qui envisageaient de se suicider. Après leur avoir envoyé des messages de soutien sur Twitter, j’ai réfléchi à comment je pouvais aider les gens à ne pas commettre un tel acte. J’ai remarqué que 3 toutes les filles avaient tweeté qu’elles n’avaient pas le soutien de leur famille ou d'amis. C’est alors que je me suis rappelé de ce que mes amis m’avaient dit, et j'ai su que je devais créer un système de parrainage où les gens pouvaient recevoir un copain ne pas être seuls. Mettre ce système en place a été assez facile pour moi, étant donné que j’utilise un ordinateur souvent et depuis que je suis jeune. J’ai créé un compte Twitter pour promouvoir l’idée et j’ai utilisé des formulaires Google pour obtenir des offres pour devenir un 'Buddy' (copain).

Comment les Buddies sont-ils mis par paire – et comment s'inscrivent les gens? Que recherches-tu lorsque tu proposes le parrainage? Quelles plates-formes internet utilises-tu?
Les personnes peuvent maintenant s’inscrire sur le site de Buddy Project sur www.buddy-project.org/signup. Il suffit d'indiquer votre prénom, nom d’utilisateur Twitter (ou Tumblr maintenant!), age, et citer deux intérêts. Quand je mets deux personnes en contact, je choisis celles qui ont des intérêts en commun. J’utiliser le site internet pour créer des paires de copains.

A quoi ressemble une relation avec un « Buddy »? Comment se contactent-ils? Est-ce une relation entièrement basée sur internet? Que font-ils ensemble?? As-tu une histoire favorite qui témoigne de la réussite du projet?
Une relation avec un "buddy" peut prendre des formes très différentes. Certaines personnes profitent de cette opportunité et tissent des liens d'amitié très forts. Que ce soit juste quelques messages sur Twitter, des textos, Skype, FaceTime, ou se rencontrer en personne, les relations entre "buddies" sont très bénéfiques. Ils ont quelqu'un qui est là pour eux quand ils ont juste besoin d’un ami, et c’est super important. Tout le monde mérite d’avoir quelqu'un dans leur vie qui va les pousser à tirer le meilleur d'eux-mêmes et à être solidaire, et les "buddies" jouent exactement ce rôle. Je n’ai pas un exemple préféré car toutes les histoires que j'entends sont vraiment incroyables. Il y a eu quelques "buddies" qui se sont rencontrés en personne, lors d’un concert ou à l’aéroport. Voir des personnes qui n'étaient en contact que par le biais d’internet se rencontrer dans la vraie vie est un moment fort.

“Je pense que les réseaux sociaux ont un impact positif sur la santé mentale, parce que c'est bien plus facile pour nombre de gens de voir qu’ils ne sont pas seuls. Ils sont exposés à des millions de gens, et à de nombreuses personnes qui peuvent avoir les mêmes problèmes qu’eux.”

Quels sont les avantages offerts par les réseaux sociaux dans le cadre de ce travail? Crois-tu qu’il existe une relation entre la capacité des réseaux sociaux à connecter les gens, et la santé mentale (positive ou négative)?
Les réseaux sociaux sont certainement bénéfiques car ils mes permettent de mettre en contact des gens de partout dans le monde. Je pense que les réseaux sociaux ont un impact positif sur la santé mentale, parce que c'est bien plus facile pour nombre de gens de voir qu’ils ne sont pas seuls. Ils sont exposés à des millions de gens, et à nombre de personnes qui peuvent avoir les mêmes problèmes qu’eux. Bien que la société ait parfois tendance à mettre en avant les aspects négatifs de l'utilisation des réseaux sociaux , je pense que ça apporte plus d'aide que de mal. Rassembler des milliers de gens pour lutter contre la stigmatisation des maladies mentales n’aurait jamais pu se faire en personne; grâce à internet, j’ai pu le faire à l’aide de Twitter.

Tu as dit que la stigmatisation des problèmes de santé mentale est destructrice. Comment pourrions-nous lutter contre cette stigmatisation? De quelles façons le sujet de la santé mentale pourrait être mieux abordé avec les jeunes?
Je pense que la stigmatisation des problèmes de santé mentale ne peut être surmontée que par le biais de l’éducation, la bonté, et l’empathie. Si nous éduquons les gens sur ce qu'est la réalité de la santé mentale, personne ne serait ignorant ou aurait des idées fausses à ce sujet. Je pense que l'école doit faire l'effort de mieux éduquer les élèves au sujet de la santé mentale. Mon expérience personnelle, c'est de n'avoir entendu parler des questions de santé mentale qu'une seule fois au lycée et c'était un cours tous les 3 jours et seulement pendant quelques semaines. Je pense que cette question mérite de tenir une place bien plus importante dans le programme d'éducation et devrait être reprise tous les 2-3 ans, avant même l'adolescence. La puberté marque le début de changements du corps, et c'est souvent une période fragile aussi pour la santé mentale des ados.
Nous devons également faire preuve de bonté et d’empathie. Il y a trop de gens négatifs dans le monde qui peuvent gâcher l'enthousiasme des autres sans raison, ou qui vont ignorer les sentiments d'une personne simplement parce qu’ils ne comprennent pas. Si nous apprenons aux gens à essayer de voir les choses du point de vue d’autrui, ce serait un énorme progrès.

Quels sont les droits des jeunes que ton action aide à promouvoir? Crois-tu que l’ère numérique a un impact sur tes droits, quel qu'il soit?
Je pense que le numérique donne aux jeunes des droits car il leur permet d'avoir une grande quantité d’information sur la santé mentale ainsi que la sexualité et l'identité de genre. Sans internet, certaines personnes ne seraient pas en mesure de s’éduquer sur ce genre de questions. Cela donne aussi aux jeunes la possibilité de parler à la personne de leur choix, quelle qu'elle soit, ce qui est en rapport avec le droit le plus important: la liberté d’expression. Les jeunes peuvent maintenant facilement exprimer leurs émotions et opinions et peuvent démarrer des révolutions qui impliquent des milliers de personnes. Internet et les réseaux sociaux sont efficaces pour rassembler des gens de partout dans le monde qui croient au même idéal et veulent faire bouger les choses.

Tu as accompli beaucoup de choses à un très jeune âge. En tant qu'adolescente, est-ce que tu as dû surmonter des obstacles pour y parvenir? Quels conseils donnerais-tu à d'autres jeunes qui espèrent changer les choses avec l'aide des nouvelles technologies?
Oui, il y a eu quelques obstacles, qui étaient principalement parce que je ne savais pas toujours comment fonctionne la technologie. Quand j’ai commencé à mettre les gens en contact par binômes de copains, je n’avais aucune idée de la manière la plus efficace de le faire. Heureusement, ma mère était en mesure de m’aider et j’ai pu passer ce premier obstacle. Après cela, j'ai eu du mal à vraiment comprendre comment gérer un site web professionnel et à savoir me présenter de manière plus professionnelle. Au cours des 3 années de Buddy Project , j’ai mûri, à l'époque j'etais une collégienne de 15 ans et je suis maintennat une étudiante de 18 ans entrant à l'Université. c'est une autre étape que j’ai franchie simplement en grandissant. Le nouveau défi auquel je suis maintenant confrontée est de créer une application et un site plus complexe. Je veux aussi commencer à collecter des fonds et organiser des manifestations depuis que Buddy Project est devenu une organisation 501(c)(3) , une association à but non lucratif, en décembre dernier. J’espère pouvoir apprendre à programmer bientôt pour relever ce nouveau défi, et j'espère que je serai en mesure d’avancer quels que soient les prochains obstacles.

La technologie s'est tellement développée ces dernières années. Et dans quelques années, tout aura peut-être encore changé! Étant donné que ton action se fait beaucoup par le biais de la technologie, quel avenir vois-tu pour ce que tu as développé?
J’adorerais pour Buddy Project puisse évoluer en un vrai réseau social sur lequel les gens peuvent s'inscrire et avoir leur propre nom d’utilisateur/mot de passe. Ce serait aussi génial s’il était utilisé partout dans le monde sur tous les continents.

 

 

RErights

A propos de RErights

RErights.org est officiellement en ligne depuis janvier 2016 après des mois de travail ardu et de dévouement de la part de l'équipe. C'est un projet qui invite les jeunes à réfléchir à leurs droits à l'ère du numérique. Et nous aimerions que TU nous rejoignes, si ce n'est déjà fait!

642 Commentaires

Ecrire un commentaire