Nous avons une petite question pour vous

Par | Opérations | 2 Commentaires

Dans nos vies occupées, Nous n’avons pas toujours le temps de s’asseoir et de réfléchir à des dilemmes complexes, a fortiori écrire les réponses longues, même si le sujet est fascinant!

Nous obtenons que, C'est cool.
Pour preuve, Nous ’ re va juste vous poser une question rapide:
Il est important d’apprendre comment faire pour coder?

Notre dernière Mission est un sondage rapide. Réponse MAINTENANT, alors vous pouvez passer à tout ce qu’il est vous devez faire ensuite!

 

C’est pas cool l’école quand il s’agit de la technologie?

Par | Opérations | 2 Commentaires

Temps de dire la vérité... C’est pas cool l’école quand il s’agit de la technologie?
La dernière opération de RErights est sur ÉDUCATION et c’est le plus excitant à ce jour!

Qu’Apprenez-vous avec technologie?
Ce que vous voulez savoir sur la technologie?
Qu’en est-il à l’école aujourd'hui? Et, meilleur de tous, quelle école ressemblera demain?

Mission 1: Apprendre – se penche sur l’éducation informelle et les choses vous apprendrez en dehors de l’école.
Mission 2: ClassTech – Il existe une étude sur la technologie à l’école et quels sont les aspects de la technologie vous sont enseignées.
Mission 3: Objectif – examine les objectifs de l’éducation tel que défini dans la Convention, et comment la technologie contribue à mieux atteindre ces objectifs (ou parfois obtient de la manière?).
Mission 4: Demain – vous demande de décrire l’école de l’avenir et pourraient jouer le rôle des technologies.

Que pensez-vous de l’école, technologie et vos études? Allez, ne soyez pas timide!
Toutes les Opération éducation maintenant.

 

Santé & temps – la technologie peut-elle aider?

Par | Comptes-rendus | 3 Commentaires

rerights_impact-blogs_7Dans les précédents messages, Nous avons regardé vos avis autour de votre droit d’être informé, à la vie privée, à socialiser et à être protégés de la violence. La technologie numérique une incidence sur vos droits de nombreuses autres manières.

Quand les Agents nous dit qui selon eux, les droits sont touchés à l’ère numérique, seulement une personne choisie le droit à la santé. Fait intéressant, bien que, Quand nous vous a invité à nous dire sur les impacts positifs et négatifs de la technologie numérique sur vos droits dans Mission Opposés, vous avez mentionné le droit à la santé, un certain nombre de fois, et toujours comme un droit qui est contestée dans l’ère du numérique.

Des effets de regarder un écran sur l’acuité visuelle à ne pas passer assez de temps à l’extérieur, étant moins active ou même aux préoccupations autour de la dépendance, l’idée que la technologie numérique n’est peut-être pas si bonne pour la santé est venu plusieurs fois.

« Quand nous devenir accros à nos appareils numériques, Nous avons tendance à rester debout toute la nuit un jeu, regarder des films, bavardant avec des amis ou tout simplement écouter de la musique, « et c’est vraiment mauvais pour notre santé. » Malaisie, 14

Étonnamment, l’idée que la technologie numérique peut prendre en charge de meilleure santé est rarement mentionnée. Encore, la technologie maintenant joue un grand rôle dans la recherche en santé, résultats et la prestation de traitements. Avec les applications pour soutenir mentaux chroniques Santé ou moniteur, et une avalanche de dispositifs pour suivre la remise en forme, Nous nous demandons: un négatif pourrait être transformé en positif? La technologie numérique prend-il en charge à la santé et le bien-être global de la communauté, ou non? Est la technologie numérique pour la plupart bon ou mauvais pour votre santé? Dites-nous ce que vous pensez en postant un commentaire.

Vous exploré la tension entre les impacts positifs et négatifs de la technologie dans d’autres domaines aussi. Un Agent en Malaisie a mis en évidence comment la technologie est tous les deux un excellent outil pour gagner du temps, mais aussi interfère avec la vie quotidienne de perdre du temps!

J’ai beaucoup de choses à faire en un jour et ayant une technologie numérique tels qu’ordinateur portable et imprimante vraiment faire Aidez-moi à sauver fois en impression et en tapant mon affectation au lieu d’écrire sur mon cahier d’exercices et etc..
J’ai utilisé trop de temps avec ma technologie numérique [afin] qu’il dérange ma vie. Je n’ai pas assez de temps pour faire mes autres responsabilités en raison de mon temps perdu en jouant avec la technologie numérique comme mon smartphone.
Malaisie, 17

La technologie fait gagner du temps sur des choses qui ont l’habitude de prendre plus de temps et permet à temps pour les activités qui n’a peut-être pas lieu avant, alors pourquoi nous sentir que nous perdre du temps en leur faisant? Nous ne pouvons pas créer plus de temps, alors, comment nous situons-nous plus dans le temps que dont nous disposons? Certaines activités devraient être laissées de côté? Ou devrions nous partager notre temps entre toutes les choses que nous pensons que nous devrions faire? Comment vous décider ce qui mérite d’être plus ou moins de temps, ou ce qui est « un bon usage du temps » versus « temps perdu »? Nous serions ravis d’entendre plus sur ce thème-laissez un commentaire et partagez votre expérience.

Maintenant que vous avez envisagé l’impact des technologies numériques sur vos droits, ce que cela signifie pour le Convention qui a été écrit avant l’explosion de l’internet? Il convient d’actualiser?
C’est ce que
Mission évoluer est d’environ. Nous avons déjà reçu des idées intéressantes auprès des Agents. Alors, Si vous n’avez pas déjà, participer et partager vos idées. Nous allons nous pencher sur les résultats très bientôt – restez à l’écoute!

 

Protection contre toute forme de violence

Par | Comptes-rendus | 3 Commentaires

rerights_impact-blogs_6Qu’est la technologie numérique a à voir avec vos droits?
Eh bien, pas mal, de ce que disent les Agents dans les Missions
Impact et Opposés. Comme nous l’avons vu dans les précédents messages, la technologie numérique permet de mettre en œuvre certains droits – comme l’accès à l’information ou la liberté d’expression – mais peut interférer avec d’autres droits, comme la vie privée. Pour beaucoup d'entre vous, la technologie numérique a également eu un impact significatif sur ce qu’on appelle communément les « droits de protection ».

Protection droits forment une grande partie de la Convention. Elles visent à protéger les enfants contre toute activité qui pourrait nuire à leur bien-être et leur développement (Article 36). Article 19 dit que les enfants ont le droit d’être protégé contre toutes les formes de violence, abus et négligence – et certains d'entre vous se sentait que technologie numérique porte atteinte à ce droit. La principale raison qui que vous a donné est que le monde en ligne pourrait augmenter de certaines formes de préjudice ou même créer de nouveaux, et la cyberintimidation était l’exemple le plus souvent signalé.

« Nous n’avons pas protection contre diverses formes de violence dans le réseau virtuel de l’Internet en particulier lorsque nous parlons de cyberintimidation » Brésil, 14

« Parce que l’intimidation se propage à l’extérieur de l’yard d’école par le biais de cyberintimidation. » France, 16

Aux côtés de comportements qui se produisent uniquement en ligne, autres, formulaires en mode hors connexion de préjudice ou de la violence peuvent être facilitées grâce à la technologie, soit par le biais de suivi plus facile des informations ou en raison de l’anonymat. Ces choses ne peuvent pas augmenter le risque de préjudice, mais ils pourraient rendre plus difficile pour vous protéger. Certains d'entre vous mentionné que l’Article 11 – sur la protection contre l’enlèvement parental – et à l’Article 35 – protection contre l’enlèvement, vente et la traite – sont plus difficiles à adopter à l’ère numérique. Peut en dire autant pour d’autres formes de violence ou d’exploitation, comme l’exploitation sexuelle (Article 34).

« Il ’ s assez rare, mais il arrive néanmoins que les enfants sont enlevés à cause des informations divulguées sur l’internet par exemple (placer, temps, emplacement …).« France, 14

« Nous avons encore beaucoup d’enfants qui surfent sur internet sans la supervision d’un adulte responsable, et on ne sait jamais qui est de l’autre côté de l’écran, communiquez avec nous. Aujourd'hui au Brésil, nous voyons beaucoup de crimes contre les enfants, principalement de l’utilisation de l’internet. » Brésil, 14

Agents a semblé reconnaître que l’exposition risque et événements néfastes peuvent se produire de différentes façons à l’ère numérique, mais le droit à la protection reste le même et est aussi important aujourd'hui qu’il était 27 ans, Lorsque la Convention a été adoptée.

Es-tu d’accord? Quoi d’autre pouvez-vous nous dire sur la technologie numérique et votre droit d’être protégé contre toutes les formes de violence? Si vous n’avez pas déjà, accepter votre prochaine Mission dans Opération pas cool et nous en dire plus au sujet de choses qui se passe en ligne qui ne sont simplement pas cool.

Terminé suivant: notre post de blog final sur l’impact des technologies sur vos droits. Nous allons examiner vos réponses autour de technologie numérique, gestion de la santé et le temps.

 

Existe-t-il un droit à socialiser?

Par | Comptes-rendus | 3 Commentaires

rerights_impact-blogs_5Comme nous le savons tous, ー de technologie numérique et les médias sociaux en particulier ー a changé énormément les façons nous communiquons et qui nous interagissons avec. Technologie le rend plus facile de se connecter avec nos intérêts, ou les groupes, nous nous identifions avec.

Certains d'entre vous reconnu – dans les médias sociaux, communautés en ligne, forums ou salles de discussion – un exemple de la façon dont l’Article 15 de la Convention, sur la liberté syndicale, peut être mieux édictée dans l’ère du numérique: « la technologie numérique permet [l'] droit de se réunir, faire des amis avec, et former des groupes avec d’autres personnes » (Malaisie, 17). Cela inclut la connexion avec les groupes minoritaires, C’est pourquoi certains Agents a également estimaient que la technologie permet de mettre en œuvre de l’Article 30 – qui est sur votre droite afin de préserver votre propre culture, langue et religion en tant que minorité.

Mais encore une fois, Il y avait des contradictions: Des agents ont également regardé l’internet comme un facteur dans la mondialisation et résultat de; et la mondialisation peut présenter une menace pour les cultures minoritaires, langues et traditions.

« Avec l’aide de médias sociaux peuvent entrer en contact plus facilement avec d’autres personnes de leur groupe et à cause de l’internet, ils peuvent recueillir des informations sur le groupe. » Belgique, 17

«[La technologie interfère avec] le droit d’apprendre et d’utiliser les langues et les coutumes de leur famille (…) en tant qu’enfants sera obsédé par les nouvelles tendances et qu’ils ne suivraient pas la tradition familiale. » Malaisie, 16

Le droit « de socialiser avec d’autres personnes en ligne », « se faire des amis à travers les médias sociaux » ou même « pour parler aux gens qui sont loin » sont que quelques exemples de comment avez-vous envisagé une interaction sociale comme étant un droit important à l’ère numérique. Toutefois, alors que vous étiez clair quant à l’impact positif de la technologie sur la « liberté d’association » et le droit de rester en contact avec des groupes spécifiques, beaucoup d'entre vous ー souvent les mêmes Agents qui exprime ces aspects positifs ー a également mentionné comment technologie interfère avec les relations sociales et familiales.

«[La technologie interfère avec] compétences sociales comme en parlant à un autre… [parce que] plus nous chat et rester derrière ce mur appelé médias sociaux il est difficile de se connecter dans le monde réel, face à face avec les gens. Alors, plus nous nous connectons, plus nous déconnecter. » Malaisie, 14

«[La technologie interfère avec] mes relations familiales... [parce que] Depuis nous avons tous notre propre technologie numérique dès maintenant, Nous ne parlons pas beaucoup autant que nous le faisons avant. » Malaisie, 17

C’est vrai que le Convention met l’accent sur l’importance des relations sociales et familiales, mais est davantage axé sur l’inclusion et de sensibilisation ー le droit de savoir qui sont vos parents, être soulevée par famille si possible, et de connaître votre ー de culture que sur la socialisation.

Vos réponses nous a fait penser: devrait « socialisation » en fait être un droit? Mettre davantage l’accent devrait être mis sur l’importance de l’interaction sociale ー ー fois en ligne et hors ligne et sur l’apprentissage des habiletés sociales? Et si il existe une tension entre l’interaction en ligne et hors ligne, le droit de se socialiser en mode hors connexion doit-il être protégé aussi? Dites-nous ce que vous pensez en postant un commentaire.

Parler de « protection »: la technologie numérique rend plus facile ou plus difficile à protéger les enfants? Découvrez dans notre prochain post protection contre toutes les formes de violence.

 

Privé ou public… is that the question?

Par | Comptes-rendus | 3 Commentaires

rerights_impact-blogs_4En Mission DigiRights, de nombreux Agents ont mentionnés la vie privée comme l’un des trois droits les plus importants à l’ère numérique. La vie privée est également ce que vous avez le plus souvent signalé comme étant négativement impacté par la technologie numérique, en Mission Opposés. Voici ce que vous nous avez dit.

Ces derniers temps, la technologie numérique a transformé beaucoup plus d’interactions en ligne dans des expériences utilisateur personnalisé, nous demandant de fournir des données personnelles, créer plusieurs comptes ou lien de différentes plates-formes. Alors que les interactions numériques qui sont adaptées à nos intérêts peuvent être grandes, Cette tendance met également en évidence la valeur commerciale de nos données personnelles numériques: « Beaucoup de sites vendre des renseignements personnels. » (France, 16).

La presse parle de beaucoup les risques de perdre le contrôle de vos renseignements personnels. Et la pratique du piratage informatique donne naissance à la « cyber-soucis » autour de vol de fraude ou d’identité financière. Il peut être difficile de dire dans quelle mesure ce sont en fait plus fréquent, plus facile de commettre, plus difficile à suivre, ou tout simplement plus médiatisé.

« Le droit de la vie privée serait être rompue, qu’il y a beaucoup de pirates en ligne qui peuvent voler des informations par les enfants ». Malaisie, 16

La crainte des cyber-criminels a été mentionnée à plusieurs reprises, vos opinions et sensibilité autour de la propriété de vos données sont venues fortement par dans vos réponses. Que se passe-t-il à l’information que nous fournissons – souvent volontiers – en ligne? Les médias a porté de plus en plus sur la collection à grande échelle des renseignements personnels et de « Big Brother »-style de surveillance, enflammer les débats sur les divisions entre public et privé et en demandant dans quelle mesure les personnes devraient avoir le contrôle de leurs renseignements. Certains d'entre vous exprimé des opinions autour de l’utilisation ou la mauvaise utilisation de vos données personnelles par les grandes entreprises et institutions, allant des sentiments d’irritation légère ou d’iniquité de frustration ou de méfiance.

«[Le] le site Internet collecte des données privées qui peuvent exposer les personnes ’ renseignements personnels qu’ils veulent garder privé. » Serbie, 16

« Certains des sites Web qui [demander] Mes numéros de carte d’identité et de nom ne vraiment Vérifiez que mon info est sécurisé. » Malaisie, 17

[Quels droits sont importants dans l’ère du numérique?] « D’être protégé contre la collecte intensive de données privées (prises par les entreprises et le GOUVERNEMENT!).« France, 16

Technologie le rend beaucoup plus facile de rechercher des informations sur n’importe qui: révolu le temps où seules quelques personnes étaient assez célèbres pour avoir quoi que ce soit publié à leur sujet. Aujourd'hui, l’information est disponible sur presque tout le monde: choses que nous affichons sur nous-mêmes ou que d’autres personnes ou institutions publier. Il devient plus difficile de profiter des avantages des outils de communication et d’information aujourd'hui sans laisser une empreinte numérique – qui devient à son tour une source d’information en pleine croissance et facilement consultable. Avez-vous « googlé quelqu'un "en guise d’une première introduction? Avez-vous déjà « googled » vous-même et été surpris par les résultats de recherche?

Article 16 de la Convention États: "Aucun enfant ne doit faire l'objet d'intrusions arbitraires ou illégales dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes illégales à son honneur et à sa réputation". Dans vos réponses à ces sujets, vous nous avez dit que les jeunes sont bien conscients de l’enjeu, et que de protéger votre vie privée est vraiment important pour vous.

Mais même quand nous sommes tous d’accord que la protection des renseignements personnels doivent être protégés, Comment décidons-nous quelle confidentialité est et comment faire pour le protéger?

« Certains enfants affichent toute leur vie sur internet, ne trouvant aucune barrières entre vie publique et privée et parfois révéler des renseignements intimes et personnels ». France, 14

La technologie numérique peut créer de nouveaux risques, mais il fournit également de nouvelles façons de gérer comment entre public et privé. Si vous n’avez pas déjà, Dirigez-vous vers Confidentialité de l’opération, où vous trouverez certaines Missions intéressantes de poursuivre la conversation.

Prochaine, Nous regarderons la socialisation... La technologie aider ou interférer avec l’interaction sociale? Interaction sociale n’est un droit? Arriver bientôt en savoir plus!

 

S'épanouir avec la technologie numérique

Par | Comptes-rendus | Un commentaire

rerights_impact-blogs_3En Mission Opposés vous nous avez donné les raisons pour lesquelles la technologie numérique a un impact positif ou négatif sur vos droits.

Le Convention n’est pas simplement une liste de droits, elle stipule également que les gouvernements doivent faire tout leur possible pour soutenir les enfants et leur permettre de s'épanouir alors qu'ils avancent vers l’âge adulte. Nombreux sont les Agents ayant accompli Mission Opposés qui estiment que la technologie numérique offre des possibilités pour les jeunes de s’épanouir et de grandir en tant qu’individus, «parce que grâce à la technologie, nous pouvons développer nos intérêts» (Indonésie, 16). Certains d'entre vous ont souligné que la technologie numérique aide à exercer votre liberté de pensée «parce qu’internet permet aux enfants d’explorer de nouvelles choses» (Malaisie, 17).

Grandir et devenir des adultes chaque jour est votre boulot principal. Mais grandir n’est pas toujours facile, et parfois vous avez besoin d’un peu de soutien et de direction. Article 5 de la Convention reconnaît votre droit au soutien parental, et établit la responsabilité des gouvernements pour «aider les familles à s’acquitter de leur rôle pour élever les enfants». Beaucoup d'entre vous pensent que la technologie numérique a une incidence sur ce droit au soutien parental, mais, il est intéressant, de voir que certains d'entre vous y voient un impact positif, tandis que d’autres ont vu le côté négatif.

«Grâce à la technologie il est plus facile de guider les enfants.» Indonésie, 16

«C'est plus difficile pour les parents de guider leurs enfants parce qu’ils peuvent faire des choses sur internet sans que les parents ne le sachent» Belgique, 17

«Certains enfants peuvent ne pas dire aux parents sur les sites ils surfent.» Malaisie, 15

Vous nous avez dit que la technologie peut aider les jeunes à s’épanouir. Alors, cette même technologie ne devrait-elle pas aussi aider les parents à soutenir l'épanouissement de leurs enfants ? De quel sorte de soutien parental pensez-vous que les jeunes aient besoin? Et de quoi les parents ont-ils besoin pour mieux guider les jeunes à l’ère numérique? Comment les parents peuvent-ils utiliser la technologie pour aider les jeunes et mieux appliquer l’article 5?

Toujours au sujet du développement des jeunes, un autre thème apparaît dans vos réponses est la notion d'acteur social: en d’autres termes, la capacité de faire des choix, de former des opinions et d’agir en fonction de celles-ci. La plupart d'entre vous ont décrit comment la technologie offre de nouveaux moyens d'expression pour les gens ー surtout les jeunes s’exprimer. Cela souligne un changement récent dans notre façon d'aborder la technologie, et internet en particulier: qui n'est plus un simple outil pour accéder, recevoir ou consommer de l’information mais bien à un outil de création et, plus important, de participation en tant que citoyens et membres de la communauté. Et vous voulez participer à la conversation!

«De nombreux blogs ou sites demandent aux gens leurs opinions sur toutes sortes de sujets et il existe des moyens de sensibiliser le public à certaines choses, de créer des mouvements et de cibler des groupes.» Serbie, 16

«De nos jours, il est possible de s'exprimer sur internet, les réseaux sociaux... Nos propos peuvent avoir une plus grande portée, parfois mondiale.» France, 14

Quelle meilleure façon de développer l'engagement social des jeunes que de les sensibiliser à leurs droits? Article 42 de la Convention dit que les enfants ont le droit de connaître leurs droits et que les adultes doivent aider les enfants à mieux comprendre ce sujet. D'après ce que vous dites, il semble que la technologie peut faire exactement cela! Et si vous vous sentez inspirés pour partager à votre tour vos connaissances, jetez un oeil sur la Spéciale 002!

«Grâce à internet les enfants peuvent maintenant rechercher quels sont leurs droits.» Belgique, 17

«Avec la technologie numérique les enfants et les jeunes peuvent former une organisation par exemple UNICEF afin de discuter de nos droits en tant qu’enfants.» Malaisie, 17

«Je ne connaissais pas l'existence de tous ces droits, même si certains me paraissaient évidents, avant de me rendre sur RErights, que j’ai découvert grâce aux réseaux sociaux et donc grâce aux nouvelles technologies.» France, 14

S'épanouir suppose parfois de développer une certaine résistance et de savoir prendre la bonne décision lorsque vous êtes confronté à des problèmes. Quels défis la technologies numérique vous lance-t-elle?

Prochainement: votre droit au respect de la vie privée.

 

Au sujet du droit d’accès à l'information

Par | Comptes-rendus | Pas de commentaire

rerights_impact-blogs_2En Mission Opposés, les Agents ont chacun cité trois droits sur lesquels la technologie numérique a un impact positif , et trois droits sur lesquels elle a un impact négatif. Le droit plus souvent cité sur lequel la technologie numérique a un impact positif est le droit d’accès à l'information.

«Les informations sont faciles à trouver sur internet.» Belgique, 17

Internet est une incroyable source d’information. Comme l’a dit un Agent: «[l'] Internet a presque toutes les réponses» (France, 13). La technologie numérique permet d'obtenir des informations rapidement et facilement, et beaucoup d'entre vous comptent sur cette source d'info ー pour faire des devoirs d'école, par exemple.

En fait, beaucoup d'entre vous ont dit que la technologie numérique permet de mettre en œuvre votre droit à l’éducation, justement grâce à l’accès à l’information qu'elle facilite. Un Agent de Malaisie a observé que les programmes de traduction tels que Google Translate «m’aide à comprendre d’autres langues pour élargir mes connaissances» (Malaisie, 17), alors qu’un autre a dit que «Internet est une bonne plate-forme à utiliser pour élargir l'esprit et le vocabulaire d'un individu.» (Malaisie, 15).

Mais avoir accès à tant d’informations pose d’autres défis, certains d'entre vous ont mentionné le problème de l’exactitude de l’information. Pour certains Agents, la technologie numérique rend plus facile l'accès à des informations correctes. Mais pour d'autres, ça devient au contraire plus difficile de faire la différence entre le vrai et le faux.

«Sur internet et avec les nouvelles technologies en général, on peut trouver toutes sortes d’informations et toutes ne sont pas vraies.» France, 14

«Sans internet, nous ne trouvons des information que dans les journaux, à la télévision ou dans les magazines. Alors qu'avec internet, je trouve des infos mises à jour plus rapidement et des faits plus valables.» Malaisie, 17

Qu'en penses-tu? Est-ce qu'un meilleur accès signifie que vous avez une meilleure information? Est-ce que trop d’information rend plus difficile de trouver la vérité? En Opération Infos il y a une enquête rapide sur les différences entre les informations en ligne et les autres sources d'informations. Réponds aux questions pour nous en dire plus!

Mais revenons à vos droits. Article 17 de la Convention dit que les enfants ont le droit d’obtenir des informations qui sont importantes pour leur santé et leur bien-être, et qu’ils peuvent comprendre. Cela inclut des informations dans les langues parlées par les enfants autochtones ou de groupes minoritaires. Article 17 dit aussi que les médias ne doivent pas promouvoir de matériaux ou information qui pourraient nuire aux enfants.

Donc, il y a clairement deux aspects dans cet article: le droit d’accès à l'informations et le droit d’être protégé contre certaines informations. C’est là que ça devient compliqué car ces deux aspects peuvent être contradictoires, n’est-ce pas? Comment pouvons nous avoir un meilleur accès à l’information mais en même temps être protégée contre certains types d’informations? Avoir l'un ne signifie pas nécessairement laisser tomber l’autre et, en fin de compte, nous avons besoin des deux. Quand on demande comment la Convention devrait être remise à jour à l’ère numérique, un Agent a répondu «D'après l’article 17, les enfants ont le droit d’obtenir des informations fiables à la radio, la télévision et dans les journaux. Ce droit pourrait encore être amélioré si les radios et chaînes de télévisions réduisent leur diffusion de vidéos explicites avec des mots vulgaires et du contenu de caractère sexuel.» (Malaisie, 17). Il semblerait que la question du juste équilibre entre accès et restrictions reste une question pertinente à laquelle jeunes et adultes devraients réfléchir davantage.

Alors, la technologie numérique soutient ou contredit l’article 17? Internet a propulsé l’accès à l’information de façon extraordinaire: c'est un champion du droit à l’information d’une manière que personne ne pouvait imaginer quand l’article 17 a été écrit. Mais il y a aujourd'hui de nombreux controverses dans les médias sur les enfants ayant accès en ligne à un contenu «inapproprié» . Comme nous l'avons remarqué lors de la première phase de RErights, les jeunes sont parfois préoccupés par le fait qu'ils peuvent accéder a du contenu dérangeant ou «découvrir trop jeune les dures réalités de ce monde» sur des sites d'actualités (É.-U., 16). En même temps, les logiciels de contrôle parental ou les restrictions conçues pour éviter aux enfants l’accès à du contenu inapproprié ー que certains estiment être un bon moyen d'appliquer l’Article 17 ー sont également dénoncés comme une violation de votre droit d’accès à l'information.

Les vraies questions qui se posent peuvent alors être: Est-ce que bloquer l’accès est la meilleure façon de protéger les enfants? Y a-t-il d’autres moyens? Quand il s’agit d’information, à quoi voulez-vous plus d'accès, et de quoi voulez-vous être protégés? Comment appliqueriez-vous l'article 17? Dites-nous ce que vous en pensez en postant un commentaire ci-dessous.

Dans le prochain blog, lisez comment la technologie numérique favorise votre épanouissement et vous aide à devenir les adultes de demain.

 

La technologie numérique a-t-elle un impact sur vos droits?

Par | Comptes-rendus | 70 Commentaires


rerights_impact-blogs_1C'est vrai, se demander comment la technologie affecte vos droits n'est sans doute pas la première chose à laquelle vous pensez quand vous prenez votre téléphone ou allumez un ordinateur, mais c'est bien la question qu'on vous a posé, Agents RErights , afin de compléter la
Mission Impact… Voici ce que vous nous avez répondu jusqu'à présent.

En Mission Impact, vous deviez sélectionner les droits qui, selon vous, sont impactés par la technologie numérique, que ce soit d'une façon positive ou négative. Et une chose était claire: Oui, vous pensez que la technologie numérique a effectivement un impact sur vos droits. En fait, elle semble avoir un important impact. Sur une liste de 28 droits basée sur les 42 Articles de la Convention presque tous ont été sélectionnés par au moins une personne. La plupart d'entre vous ont choisi dix droits ou plus dans la liste, et certains en ont sélectionés plus de vingt.

Pour reprendre vos propres mots, les droits sont «les règles normatives fondamentales au sujet de ce qui est permis aux personnes ou qui leur est dû» (Inde, 16) et bien que la notion de droit peut sembler un peu abstraite, la plupart d'entre vous ont dit de différentes manières que les droits sont également directement liés à la vie quotidienne: «les droits définissent ce qu’on peut faire ou ne pas faire» (France, 13). La technologie numérique faisant de plus en plus partie de notre quotidien, ce n’est pas surprenant, donc, de supposer que cette même technologie a un impact sur vos droits.

Alors, lesquel de vos droits sont selon vous les plus impactés par la technologie numérique? Jusqu'à présent les cinq droits en tête du classement sont:

  • la liberté d’expression
  • le droit d’exprimer votre opinion sur des sujets qui vous concernent
  • le droit d’accès à l'information
  • le droit à la vie privée
  • le droit de connaître vos droits, et que ces droits soient protégés et mis en œuvre.

Mais ce n’est pas tout. La majorité des Agents a déclaré que la technologie numérique a une incidence sur la connaissance, la protection et la mise en œuvre des droits, sur la liberté de pensée et de religion, et sur vos droits à l’identité, à l'éducation, au loisirs, au repos et à des activités récréatives . Dans une moindre mesure, «les droits de protection» ー tels que la protection contre l’exploitation et toute forme de violence, protection contre les enlèvements, le travail des enfants ou l'usage de drogues ー étaient aussi parmi les droits que vous estimez impactés par la technologie numérique.

En fin de compte, seulement deux des 28 droits énumérés dans notre version condensée de la Convention n’ont pas été sélectionnés.. Aucun d'entre vous n’a vraiment pensé que la technologie numérique a un impact sur votre droit de vivre avec, et d'être élevé par sa famille, ni sur votre droit à un système judiciaire pour mineurs.

Alors, de quel genre d’impact parlons-nous? Est-ce bon ou mauvais? Regardons plus en détails ce qu'il y a derrière le classement. Il ressort clairement de vos réponses que la technologie numérique offre de formidables opportunités d’améliorer certains droits, mais elle peut aussi porter atteinte à d’autres droits. En Mission Opposés, les Agents ont chacun cité trois droits sur lesquels la technologie numérique a un impact positif , et trois droits sur lesquels elle a un impact négatif. Vous avez également expliqué les raisons de vos choix. Il est intéressant de voir que parfois les Agents ont choisi les mêmes droits, mais pour des raisons différentes. En fait, nous ne pouvons pas mettre tous les résultats dans un seul blog, alors nous allons vous rapportez les résultats au cours d'une série de blogs réguliers sur les thèmes et les droits que vous avez sélectionnés.

Rendez-vous dans deux jours pour en savoir plus sur la technologie numérique et votre droit d’accès à l'information en lisant le blog suivant.

 

Des nouvelles de Creativity Group

Par | Actualités RErights | 2 Commentaires

Groupe de créativité est l’un de nos héros Hi-Tech. Nous avons récemment eu la chance de discuter avec Abdul-kawiyu de Creativity Group pour parler de leur travail et de leurs idées sur l’utilisation de la technologie pour éduquer les jeunes et les rendre plus autonomes. Voici ce que nous a dit Abdul:

Comment Creativity Group a démarré?

Creativity Group a été créé par un groupe d’étudiants de l'Université des Sciences et Technologie de Kwame Nkrumah (KNUST) pour offrir un meilleur environnement et faciliter l'expérience pratique. Les étudiants voulaient entreprendre divers projets novateurs afin de mettre en pratique les connaissances qu’ils apprenaient à l’Université, de résoudre des problèmes concrets au sein de leurs communautés et d’encourager les autres étudiants à faire de même.

Depuis, Creativity Group a ouvert avec succès des branches dans les cinq principales Universités du pays [Ghana] où les étudiants sont formés, et guidés pour mettre en pratique leurs connaissances en sciences et technologie dans le domaine qu'ils étudient dans le but de résoudre les problèmes de la communauté.

Pouvez-vous donner exemple du type de projets sur lequel les membres de Creativity Group ont travaillé?

Un bon exemple est uServe. uServe est un micro-serveur qui utilise la technologie hors connexion pour fournir des contenus éducatifs aux écoles rurales et éloignées qui n'ont pas accès à internet. Dans ce merveilleux appareil, nous sommes parvenus à compiler les données de nombreux sites web parmi les plus éducatifs. Le système peut également périodiquement se connecter à internet pour remettre à jour de son contenu. Il est conçu et programmé pour offrir quasiment le même service qu'internet avec une simple connexion par câble.

uServe est une façon intéressante d'offrir les ressources d’internet dans des lieux où l’accès en ligne est difficile. De quelles autres façons internet peut-il être utile pour les jeunes?

Internet est important pour le droit à l’éducation parce qu’il peut fournir du matériel éducatif à tous les étudiants à travers le monde facilement et équitablement.

Internet permet également de suivre des cours en ligne et d'éviter les problèmes de transport, des coûts d’alimentation et d’hébergement qui empêchent beaucoup de gens d'accéder à l'éducation au cours des années. Et, internet permet aussi d'accéder aux informations d’organisations de protection des droits de l’homme.

«La vision de Creativity Group est une Afrique où les jeunes comprennent l’importance de la science et de la technologie, où la jeunesse est en phase avec un monde où la technologie évolue constamment et est capable d’utiliser ce progrès pour résoudre des problèmes locaux , au sein de leur communauté ou nationaux sans attendre l'aide d'un tiers»

Alors, en plus de l’éducation, internet est aussi un bon moyen pour les jeunes pour en savoir plus sur le monde qui les entoure et sur leurs droits. Mais ce n’est pas toujours facile à réaliser, n'est-ce pas?

C'est vrai. Creativity Group s’intéresse à la science et à la technologie en rapport avec les droits de l’enfant et leur développement. Les enfants ont le droit à l’éducation; ils ont aussi le droit à la santé. Internet, les drones et autre matériel médical sophistiqué comme les rayons X et appareils à ultrasons améliorent la santé des enfants, l’éducation à la santé et l’éducation en général.

Mais nous sommes dans une génération où beaucoup de gens sont encore technologiquement aveugle, avec peu d'espoir de surmonter cet aveuglement, et c’est pour parler de certains adultes africains. La prochaine génération d’étudiants doit donc être inspirée et motivée pour utiliser la science et la technologie dès son plus jeune âge et surmonter le fatalisme actuel.

Donc Creativity Group ne s'intéresse pas seulement à internet, mais aussi à d’autres technologies?

Et oui. Beaucoup de nos projets traitent de la technologie et des droits de l’enfant. Par exemple, uServe fournit le matériel pédagogique en ligne aux enfants dans les communautés défavorisées, ce qui protège leur droit à l’éducation. Notre projet Smart Water Control améliore la durée de vie des pompes à eau dans les écoles, ce qui garantie aux enfants une eau propre pour une meilleure santé. Et nous construisons actuellement un Drone Service Santé pour distribuer des médicaments et autres matériels de soins aux cliniques rurales en situation d’urgence.

C’est vraiment impressionnant! Quels seraient vos conseils aux autres jeunes qui sont intéressés par le travail que vous faites?

Nos conseils aux jeunes du Ghana et d’Afrique dans son ensemble est de se rassembler et de commencer à résoudre les problèmes de leur communauté avec les moyens et les connaissances qu’ils ont. Il suffit parfois de peu de choses pour être innovants et créatifs, et ce n'est pas toujours si difficile d'être celui qui apporte des solutions aux problèmes, tout ce dont on a besoin est la motivation, du dévouement et du travail.

Merci beaucoup Abdul d'avoir répondu à nos questions. Y a-t-il un dernier message que vous souhaitez lancer à tous nos agents RErights dans le monde entier?

Creativity Group entreprend des projets novateurs visant à résoudre des problèmes concrets et locaux. Au fur et à mesure que les besoins de la société changent, ces solutions doivent elles aussi changer pour répondre aux besoins actuels.

La vision de Creativity Group est une Afrique où les jeunes comprennent l’importance de la science et de la technologie, où la jeunesse est en phase avec un monde où la technologie évolue constamment et est capable d’utiliser ce progrès pour résoudre des problèmes locaux , au sein de leur communauté ou nationaux sans attendre l'aide d'un tiers».

 

 

Nous tenons à remercier Abdul et le reste de l’équipe de Creativity Group pour avoir pris le temps de nous parler du travail vraiment super qu’ils font avec les jeunes au Ghana et en Afrique en général. Et, nous apprécions également leur soutien à RErights!

Si vous souhaitez plus d’informations sur Creativity Group, visitez leur site: www.creativitygroup.org